02/06/2014

Une tête étrange à Plainpalais

Euh... s'il vous plait monsieur, il faut arrêter de me regarder ainsi... Je ne suis pas le seul coupable sur cette terre, et au fond, qui ne l'est pas?

IMG_0343.JPG

01/06/2014

Quel mal y-a-t-il parfois à être dogmatique?

 dogme,dogmatisme,philosophie,thèse,théorie,pensée,idée,monde,extérieur,intérieur,preuve,cerveau dans une cuve,esprit,corpsQuel mal y a t il à être dogmatique? Je ne vous dis pas de croire à tout et n'importe quoi sans raison. Il me semble qu’intuitivement il y a des cas où le dogmatisme ne pose pas de problème. Au contraire, il en résout.

Prenons l'exemple, plutôt célèbre dans le monde philosophique, de la preuve de l'existence du monde extérieur.

Bordel, bande de philosophes de l’inutilité, pourquoi se demander, sérieusement en plus, si le monde extérieur, si toutefois on peut vraiment parler de monde extérieur, existe ? Laissez parler ce genre sceptiques dans le vent, ça ira plus vite! Bon je suis pas vraiment sûr qu'il y a vraiment des gens qui ont soutenu ou qui soutiennent cela sérieusement, je me dis que c'est tout simplement pour l'intérêt de débattre sur ce casse-tête épistémologique, logique et langagier.

Est-ce que vous croyez sincèrement que tout ce que vous percevez n’existe pas vraiment ? Oui je sais, il est possible que l’on soit dans un scénario dit sceptique. Oui, il est possible que l’on soit en fait un cerveau dans une cuve ou encore qu’un malin génie puisse nous plonger dans une illusion stable, qui ne nous permettrait pas de faire la différence entre la réalité et l’illusion, la tromperie quoi. Mais non.

Je ne crois pas que le monde extérieur existe. Je sais intuitivement que le monde existe et tout me porte à rejeter les propositions qui nieraient celle-ci.

On peut même supposer que l’on  est tous un cerveau dans une cuve. Très bien mais même en étant un cerveau dans une cuve, il faut bien que quelqu’un ait foutu mon putain de cerveau dans cette putain de cuve ! Ou bien ? Et même en supposant qu’un malin génie me trompe continuellement et me fasse percevoir des choses en fait inexistantes, si c’est le cas, alors moi j’existe, et comme Descartes, je suis capable de penser et de douter. Même si ce que je perçois est sans cesse une tromperie pour mes fragiles sens et ma raison malade, peu importe le scénario, comme Descartes, si j’ai la possibilité d’affirmer que moi-même j’existe ou que j’existe potentiellement, et qui si j’existe il y un monde pour soutenir mon existence, auquel j’appartiens et que si mon existence est potentielle c’est qu’il y a un monde potentiel pour la soutenir.

Et le monde extérieur, ça veut dire quoi exactement ? Traditionnellement, on peut simplement le définir en tant qu’un monde qui n’a pas besoin d’être perçu pour exister. Lorsque je ferme les yeux et que je ne vois plus la pierre qui est devant moi, je peux supposer aisément que lorsque je vais les ouvrir à nouveau cette pierre sera toujours là, à moins que Pierre ne l’ai déplacé lorsque je ne la regardais pas. En gros, interprété ainsi, le monde extérieur est le monde extérieur à notre esprit, perçu par nous, celui dont nous sommes conscients, celui qui ne dépend ontologiquement pas de nous.

Selon moi le monde extérieur, selon la brève description que je viens d’en faire, est une expression vide de sens dans la mesure où elle ne renvoi à rien ou à quelque chose de partiel. Elle est vide de sens car ce n’est pas parce que je suis un sujet unique, distinct des autres sujets et des autres éléments qui composent l’univers, que je ne fais pas parti du monde. Il n’y a pas le monde extérieur et le monde intérieur, il y a juste le monde. Nous sommes juste des sujets percevant ce qui nous entourent, nous composons ce tout que nous nommons l’univers et sommes relié au reste. On le voit à chaque instant : nous avons besoin de manger, de dormir, d’aimer, de découvrir et j’en passe. Ne me dites pas que vous ne vous sentez pas lié au monde, vous mentiriez ou au mieux vous vous tromperiez. Notre esprit lui-même est donc dans le monde et si nous avons l’impression qu’il y a un monde extérieur c’est tout simplement parce que les autres n’ont pas accès à que l’on pense et vice-versa.Heureusement.

En bref, le fait de pouvoir se questionner sur la possibilité d’un monde extérieur, bien que cette expression ne fasse référence à rien selon moi de concret et de complet, permet de démontrer que le monde existe.

Tout simplement.

Allez les sceptiques acharnés il est maintenant l’heure de me traiter de mauvais philosophe ou de philosophe du sens commun ! Et puis quoi ? Quel est le problème à être parfois dogmatique ?

Le monde existe, c’est tout, et il continuera d’exister même quand vous ne le percevez plus.

Et si dans ce cas débile, il est légitime et justifié d'adopter une attitude dogmatique, pourquoi pas dans d'autres?

 

Source image: http://eltexperiences.blogspot.ch/2011/09/dogme-elt-disse...

31/05/2014

La citation du W-E IX - Cindy Scherman

artiste, photo, cindy, schermann, magzine, art contemporain, igor, expérience.jpg

"La manière dont les gens se forcent à être beau me dégoûte ; c'est le contraire qui me fascine beaucoup plus."

 Cindy Scherman

 

Source image: http://www.revoirfoto.com/p/?pg=39&c=1&lg=

30/05/2014

Haïkourt

morphée, dieu, dormir, drap, igor,expériences alphabétiques.jpg

 

Il est tard,

Réconforté par les draps,

Morphée s’endort dans ses bras.

29/05/2014

"Joli petit bébé" de Masirene (2008)

IMG_0347.JPG

Joli petit bébé.

Recueil : Poème naissance (2008)

Précieux, il est là en son sein,
S'ouvrant, lentement à la vie,
Fruit, inestimable et divin,
Cadeau du ciel qui lui sourit.

Dans sa bulle, nourrit d'amour,
Bercé, aux battements du cœur,
Pendant des mois, et chaque jour,
Sa vie se construit de bonheur.

Jusqu'à l'instant de délivrance,
Il arrive en poussant un cri,
Un dernier effort, sa naissance,
Voilà enfin, l'enfant chéri.

Petit corps fragile, et tremblant
Bonjour ! Joli petit bébé !
Blotti dans les bras de maman
Il prend sa première tétée.


Masirene.

28/05/2014

La citation de la semaine X - Anton Serra (L'animalerie)

 

anton serra, animalerie, igor, expérience, rap, musique.jpg

"Ma boule de poils aboie, ma guibole boite, et j'voudrais qu'on me laisse
Mon potager et mes idées toute tordues comme un "S",
J'voudrais mais rien est sûr sur cette planète, j'essaie d'planer
Mais mes p'tits démons m'susurrent des trucs bizarres, des trucs pas nets."

Anton Serra


27/05/2014

Le goût et Hume - libertinage Idéel : Interview du Vivant


26/05/2014

Couverture Libertinage Idéel

photo(1)bbb.JPG

Libertinage Idéel est la convergence de diverses productions invitant chacun à l'exploration intellectuelle. La démarche ambitionne l'inclusion non-exhaustive de toute thématique, perspective, forme et support. L'objectif principal est d'œuvrer à la stimulation de l'esprit à travers cet espace public virtuel, potentiel outil de libération globale.

Chaîne Youtube:

https://www.youtube.com/channel/UCAB4ByMnEMvhUv0C-G58E9Q

25/05/2014

"Il pleure dans mon coeur" par Paul Verlaine - Libertinage Idéel : Anagogies à Gogo

Une petite lecture de mon cru de l'un de mes poèmes favoris!


Il pleure dans mon cœur - Paul Verlaine

Il pleure dans mon cœur
Comme il pleut sur la ville ;
Quelle est cette langueur
Qui pénètre mon cœur ?

Ô bruit doux de la pluie
Par terre et sur les toits !
Pour un cœur qui s'ennuie,
Ô le chant de la pluie !

Il pleure sans raison
Dans ce cœur qui s'écœure.
Quoi ! nulle trahison ?...
Ce deuil est sans raison.

C'est bien la pire peine
De ne savoir pourquoi
Sans amour et sans haine
Mon cœur a tant de peine !

libertinage idéel,anagogies à gogo,igor,rodrigues,ramos,expériences,alphabétiques,poésie,poème,vers,rime,paul,verlaine,écriture créative,lecture,il pleure dans mon coeur,tristesse

24/05/2014

La citation du W-E VIII - Leibniz

 

leibniz, dieu, philosophe, igor, expériences alphabétiques, gottfried, monade.gif

"Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?"

Leibniz

 

La question semble intuitive pourtant il fallait y penser, avouons-le. Sera-t-on un jour en mesure d'y répondre?

 

Source image: http://mally.stanford.edu/leibniz.html

23/05/2014

Her by Spike Jonze

her,elle,film,cinéma,igor,rodrigues,ramos,expériences alphabétiques,movie,bande annonce,françois,samantha,folie,amoureusement,intelligence artificielle,système d'exploitationEmmené par un Joaquim Phoenix des plus humains et des plus touchants, Her nous emmène aux confins de l'intelligence artificielle et de la possibilité amoureuse.

Le film est troublant. Personnellement, j'ai parfois eu l'impression qu'il y avait des sentiments qui naissaient en moi pendant que je savourais le film, que tous ont probablement dû ressentir. Des sentiments partagés par tous les humains. Quelque chose d'universel...

On cherche parfois la solitude et l'individualisation mais il semblerait que nous sommes avant tout des êtres sociaux. Nous avons besoin d'aimer et que l'on nous aime. Comme il est dit dans le film " L'amour est une folie socialement accepté".

Et puis la voix de Samantha... " Et, pour sa voix, lointaine, et calme, et grave, elle a
L'inflexion des voix chères qui se sont tues." (Verlaine)

On s'attache si vite à cette intelligence artificielle. On la considère très rapidement comme une personne à part entière. On fini même par l'aimer comme le héros.

Je n'ai qu'un seule réelle chose à vous dire à propos de ce film, qui soit dit en passant, est un des films qui m'a probablement le plus touché au fond de mon être: allez tout simplement le voir! Ne manquez pas cette opportunité!

Enfin, je vous laisse en compagnie de la bande annonce:


Et comme dirait Valéry :

"Aimons-nous vivants

N'attendons pas que la mort nous trouve du talent

Aimons-nous vivants

S'il faut danser, je veux danser maintenant

Aimons-nous vivants"

 

22/05/2014

La citation de la semaine IX - Katia

Venus, mars, allégorie de la paix, peinture, art, igor, expériences.jpg

« Plus tu donnes d’amour, plus tu recevras, c’est la première loi de l’amour. L’égoïste qui reste dans son coin avec son petit peu déjà accumulé restera à jamais dans son coin, malheureux, sans amour véritable. Ne pas être découragé si l’amour ne nous est pas rendu immédiatement est la deuxième loi. Car quand nous donnons c’est avant tout par amour, pour le plaisir de celui qu’on aime. Attendre en retour serait alors une façon de vouloir profiter, de réclamer et l’amour ne se réclame pas, l’amour s’offre. »

Katia

21/05/2014

Trois assis dans un bar

 

poésie, poème, vers, rimes, igor, rodrigues, ramos, expériences alphabétiques, fille, drague, trois assis dans un bar, discussion, écriture créative

Nous étions trois assis dans un bar

Buvant une bière belge et blanche,

Il était encore tôt mais il se faisait déjà tard,

Je me suis souvenu de cette belge a la peau blanche.

Nous attentions notre princesse à la chevelure d’or,

Sertie naturellement d’une lueur d’intelligence,

Que nous suivrions jusqu’au mont du Vaudor.

Arrivera-t-elle sur un cheval ou en diligence ?

Celle-ci était trop chétive, trop enfermée,

Celle-là, Beurk ! Beaucoup trop ouverte !

En voilà une pas mal me dis-je, mon regard elle a attiré.

Ah bah non, je n’avais pas vu ses fesses vertes !

 

Enfin, notre messie entra dans ce bar

Et très vite nous lui rendîmes un culte.

Je me suis levé pour parler à cette chose rare :

« Salut » ! Elle me fixa, tourna des talons et je vis son cul !

Elle ne désira point concilliabuler avec moi-même

Mais la vilaine voulait qu’on la matte sans problème !

20/05/2014

La norme du goût selon Hume - Libertinage Idéel - Interview du Vivant

Nous préparons en ce moment avec quelques amis une série d'émissions qui prendront diverses formes ainsi que de multiples fonds.

Celle-ci n'est qu'une sorte de vidéo bonus.  Ce n'est qu'un essai plus ou moins improvisé, plus ou moins maladroit, puisque nous nous sommes lancé sans véritables notes au préalable.

Je suis ici avec Victor  pour discuter de la norme du goût selon le célèbre philosophe David Hume. 

Hume semble défendre une vision objective de la valeur esthétique dans la mesure où les choses ont des qualités esthétiques intrinsèques. En même temps, il constate qu'il y a une grande diversité de goûts. Nous allons ici entrevoir comment David Hume tente de concilier ces deux propositions en adoptant une position médiane entre le relativisme total et le réalisme esthétique.


19/05/2014

Peinture découverte au Polymanga 2014

IMG_0265.JPG

Site de l'évènement: http://www.polymanga.com/