02/12/2014

Un autre voyage

 

voyage, aile, easy jet, poème, poésie, vers, haiku, alessandra ramos, igor rodrigues ramos.jpg

Sur cette mer de nuages

S'envole à la nage

Cet avion qui voyage.

Accompagné de Proust en manga

Je pars à la recherche du temps futur.

Le temps perdu je ne le vois

Je roule dessus, comme la route la voiture.

Si je me retourne c'est devant moi,

Derrière; ce concept n'existe pas.

J'ai bien des souvenirs,

D'aucun me viens la ire,

Je les prie chaque soir

Et me souviens dans le noir,

Je me souviens et j'avance,

J'avance et me souviens.

 

Photo By Alessandra Ramos

24/11/2014

La citation de la semaine - Georges Bataille (les larmes d'Eros)

41S0TQ1180L._SY300_.jpg, georges bataille, les larmes d'eros, pauvert, livre, amour, histoire de l'art.jpg

« Le moment érotique est même le sommet de cette vie, dont la plus grande force, et l’intensité la plus grande, se révèlent et se perpétuent. Il s’agit de la vie, il s’agit de la reproduire, mais se reproduisant, la vie déborde : elle atteint débordant le délire extrême. Ces corps mêlés, qui, se tordant, se pâmant, s’abîment dans des excès de volupté, vont à l’opposé de la mort, qui les vouera, plus tard, au silence de la corruption.  (…). C’est (…) du fait que nous sommes humains, et que nous vivons dans la mort, que nous connaissons la violence exaspérée, la violence désespérée de l’érotisme. » Georges Bataille, Les larmes d’Eros, op. cit., p. 22

 

Source image: http://www.amazon.fr/Les-Larmes-dEros-Georges-Bataille/dp/2720201642

17/11/2014

La citation de la semaine - Georges Bataille (les larmes d'Eros)

41S0TQ1180L._SY300_.jpg, georges bataille, les larmes d'eros, pauvert, livre, amour, histoire de l'art.jpg

« Personne n’imagine un monde où la passion brûlante cesserait décidément de nous troubler » Georges Bataille, Les larmes d’Eros, op. cit., p. XXI

 

Source image: http://www.amazon.fr/Les-Larmes-dEros-Georges-Bataille/dp...

10/11/2014

La citation de la semaine - Georges Bataille (L'érotisme)

larmes d'éros,georges batailles,pauvert,livre,amour,érotisme,femme,homme,citation,art et culture,âme,corps

« Je crois que l’érotisme a pour les hommes un sens que la démarche scientifique ne peut atteindre. » Georges Bataille, L’érotisme, Paris, Minuit, 1957,  p. 12

 

Source image: http://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-georges...

05/11/2014

Man to Man - Régis Wargnier - 2005

Man_to_man, régis wargnier, hugh bonneville, berlin, 2005, jamie dodd, anthropologie, commerce, pygmée, homme, femme.jpgLe film, réalisé par Régis Wargnier d'après un scénario de William Boyd,  commence par une véritable chasse à l'homme : deux blancs, un homme et une femme, sont aidés par quelques guerriers d'une tribu pour capturer deux pygmées ; un mâle et une femelle comme ils le disent. Évidemment, cette chasse n'a pas pour but d'accrocher leur tête dans leur nouveau chalet en Suisse : non, le cher monsieur pense que ceux-ci sont les probablement les ancêtres communs de tous les hommes. La théorie est audacieuse certes mais cette hypothèse mérite-t-elle que l'on capture des êtres humains vivants afin de les étudier, les analyser ? Cette question nous taraude bien vite. Si ce sont des êtres humains, non pas seulement physiquement car physiquement il n'y a aucun doute, ils nous ressemblent énormément, mais aussi émotionnellement/sentimentalement/intelligemment parlant, alors personne n'est légitimé à les capturer et analyser. Par contre, si comme le pense nos héros au départ, ceux-ci n'ont que très peu de capacités cognitives, alors, selon le film tout du moins, nous sommes légitimé à les capturer pour analyses.

Au début, les protagonistes principaux considèrent nos deux pygmées comme des sous-hommes et le reste du film, vous vous en doutez bien, va au contraire légitimer le fait de croire que finalement ils sont comme nous et non pas juste un chaînon manquant dans l'évolution, lien entre nous et les chimpanzés.

Le film porte un regard intéressant sur les notions de "civilisation" et de "sauvage", en y intégrant tous les aspects incarnés : le gars qui pensera toujours qu'ils sont des sous-hommes, celui qui change d'avis, celui qui s'en fou, celui qui hésite, etc... Pour étudier ce genre de notion je vous conseille notamment Montaigne, dans ses essais il accorde une analyse à ces deux mots.

Le film est émouvant, préparez vos mouchoirs les amis!

Terminons par une petite citation de l'ami Montaigne justement :

"Chacun appelle barbarie ce qui n'est pas de son usage"

Aight!

 

Source image: http://www.cinemapassion.com/jaquettesdvd/Man-to-man.php

04/11/2014

Nouveau concept de l'Association Plumes Genevoises

plumes genevoises, logo, le parti de l'art et de la culture, genève, igor rodrigues ramos, interview, entretien, tuan.jpg

L’Association Plumes Genevoises se lance dès maintenant dans un nouveau concept : chaque mois nous vous proposerons au moins une interview/entretien avec un-e artiste genevois ou un membre d’une institution culturelle genevoise comme par exemple le directeur d’un musée, un galeriste, etc.

Pour cette première émission, je m'entretiens avec un artiste de qualité, dessinateur au style japonisant, vivant de son art, Tuân Hollaback! Le tout est filmé et cadré par Nicolas Aubry, un excellent photographe à découvrir absolument!

Le but de cette démarche est bien sûr de participer de façon complémentaire à notre site au développement et à la diffusion de l’art et la culture du canton de Genève!

La forme de cette émission est au risque de changer, évoluer, s’améliorer, et nous ne bornerons pas un format fixe par souci de diversité et d’originalité spontanée!

Si vous êtes intéressé à y participer afin de promouvoir votre art, votre institution ou votre philosophie artistique, il vous suffit de nous contacter directement sur notre courriel: plumesgenevoises@gmail.com!

En espérant que vous serez nombreux à nous suivre et soutenir dans cette démarche, nous vous donnons rendez-vous le mois prochain pour la prochaine émission!


02/11/2014

Continuation d'orientation pour le blog

 

 

nouvelle orientation pour le blog, continuation, igor rodrigues ramos, irr, expériences alphabétiques, toutes les catégories, art, artiste, culture, jeux vidéo, manga, poésie, poème, présentation, découverte, mdnm, mots du nouveau monde

 

Lundi : la citation de la semaine

 

Mardi : poésie de mon cru ou d’un autre

 

Mercredi : un texte plutôt philosophique

 

Jeudi : présentation d’un artiste ou autre youtubeur

 

Venderdi : un texte portant plutôt sur l’art et la culture, à Genève, ailleurs ou en général

 

Samedi : un jour consacré aux jeux vidéo

 

Dimanche : « Les Mots Du Nouveau-Monde »

 

 

 

Bien sûr, le programme peut être altéré selon mon envie, mes motivations ou l’actualité. Je ne tiens pas à me priver d’écrire quoi que ce soit, mais comme dit tout à l’heure, juste à mieux régulariser ces pages pour la nouvelle année académique à venir.

 

J'espère que cela vous plaira, petit à petit il y a toujours plus de visites, ce qui est vraiment génial à mes yeux!

 

Merci à tous, même aux trolleurs!

 

Source image: http://www.bonjourpokemon.fr/chrysacier-pokemon-insecte

 

24/10/2014

Art Romandie

art romandie, page, fb, facebook, boris, igor, violette, compte, canton, partage.jpg

Art Romandie se propose de promouvoir la visibilité des créations romandes.

Glissez vos œuvres sur le mur, Art Romandie relaiera dès que possible.

Page FB: https://www.facebook.com/art.romandie?fref=ts

Compte FB: https://www.facebook.com/art.romandie.3?fref=ts


Source image: https://www.facebook.com/art.romandie?fref=ts

22/10/2014

Code MU

Code MU, mot, étymologie, littérature, utilisation, cerf-volant, nucleus, tipeee, youtber, présentation, professeur

Non, non, non jeunes fouteurs de merde bien beaufs, MU ne signifie par Manchester United!

Une chaîne à suivre absolument, surtout si vous voulez apprendre de nouveaux mots et l'origine de diverses expressions.

En bref, la langue de la Fouine et Colonel Reyel est ici décortiquée de façon drôle et très instructive!

Une chaine dédiée aux jeunes et moins jeunes, et oui, même les papys y trouveront leur compte selon moi.

Merci Bruce de E-Penser pour cette superbe découverte (Cette chaîne fantastique aura aussi sa présentation, logique mon cher Watson)

Allez kiffe Jean-Jeannot-François!

 

Source image: https://www.tipeee.com/codemu

21/10/2014

V VS L

vampire, loup-garou, versus, baston, poésie, poème, vers, sizain, lycaons.jpeg

Vampire ou Lycaon

peu importe son camp

on aime le sang

quand il rentre dedans

on se sent vivant

vivant vivant vivant

 

Source image: http://fr.askalll.com/question/vs/id/1385/l/3/t/Vampires-...

15/10/2014

Plumes Genevoises sur Signé Genève!

plumes genevoises, association, genève, art, igor rodrigues ramos, boris, violette, artiste, catalogue, lieux culturel, musique, écriture,  art figuratif et abstrait, cinéma, ge, pg.JPG

plumes genevoises, association, genève, art, igor rodrigues ramos, boris, violette, artiste, catalogue, lieux culturel, musique, écriture,  art figuratif et abstrait, cinéma, ge, pg 2.JPG

Photo By Me

21/09/2014

Nos étoiles contraires

nos étoiles contraires, triste, amour, maladie, cancer, mort, autre, cinema, critique, présentation, van hooten, écrivain.jpg"l'un des films les plus tristes que j'ai vu!", " J'ai pleuré comme une grosse pucelle!", "La fin du film est horriiiiiible!"

A les entendre, il n'y a pas de productions cinématographique plus apte à nous faire chialer que celle-ci! C'est surtout cela qui m'a donné envie de voir ce film.

Bon et l'histoire me parlait aussi j'avoue (La part de gonzesse en moi refait elle surface? Mais non, c'est justement ta part la plus masculine qui ressort t'inquiète frère tes un bonhomme!).

Bon je vous fais pas le résumé entier du film, je tiens pas à vous le spolier de un et de deux pleins d'autres s'en son sûrement occupé ( J'en sais rien en fait j'ai pas vérifié, mais vu toutes les groupies qui ont pleuré avant d'acheter le livre, c'est même certain! ), et le font sûrement mieux que je ne pourrai le faire, au vu de ma motivation : mais en gros c'est deux jeunes gens salement malades qui petit à petit tombent amoureux, non pas parce que tous deux sont des handicapés, mais parce que le True Love existe ( Si si si si si ), soutenu par leur pote aveugle ( Un genre de Ray version blanche et qui ne sait pas faire de piano)! 

Charmant non?

Bon qu'est-ce que je peux vous raconter d’intéressant sur ce film? Je sais pas trop à vrai dire, en plus je regarde Transformers 4 en écrivant cette critique ( Vive la baston de robots!), alors autant vous dire que ça n'a strictement rien à voir et que cela ne m'aide pas vraiment à trouver de l'inspiration!

Mon personnage préféré est l’alcoolo de Van Hooten, l'écrivain phare ( Bourré) du film, dommage qu'il n'existe pas vraiment (Enfin je crois), et donc le livre qu'il a écrit n'existe pas non plus (Merci Einstein tos).

Alerte Spoil!

Dans le film, il a perdu sa fille très jeune et cela l'a marqué : en un sens il est déjà mort et c'est état de zombie qui lui permet d'écrire un tel bouquin. Armé en véritable philosophe, c'est un personnage très déroutant. 

D'abord, on s'attache à lui car on ne l'a pas encore rencontré, on s'attend d’ailleurs à croisé un homme sensible et gentil, humaniste peut être même je dirais.

Et en fait non!

Un vrai bâtard ( Je vais devoir enlever cette insulte pour publier sur AlloCiné et SensCritique), mais comme disait Platon via Socrate, et j'aime bien encore croire cela, non pas parce que c'est peut-être vrai mais parce que c'est beau et rassurant, aucun homme ne fait du mal volontairement, et ici, aucun homme n'est un bâtard volontairement!

Ce n'est que tard dans le film justement que l'on sait qu'il a perdu sa petite fille, au début on pense que l'héroïne du livre est fictive. Mais non.

J'adore son humour noir et sincère. C'est peut être le personnage le plus dark du film, mais c'est celui-là même qui m'a le plus fait rire!

Il y a un moment où il aborde un dilemme éthique: le dilemme du tramway.

Imaginez que vous êtes un conducteur de train, comme dans vos souvenirs d'enfance, et que deux chemins se présentent à vous. Vous êtes obligé de prendre soit l'un, soit l'autre, pas possible de prendre les deux en même temps : en prenant celui de droite vous écraserez un homme, en prenant celui de gauche vous en tuerez cinq.

Que feriez-vous face à ce dilemme? Peut-on sacrifier une vie contre cinq?

Je m'arrêterai sur ce questionnement tout en vous conseillant d'aller voir le film. Au fond, peut-être l'un des meilleurs que j'ai vu de part sa simplicité et sa force.

Enjoy!

20/09/2014

Anna Karénine


anna,karénine,léon tolstoï,russie,film,cinéma,présentation,critique,art et culture,roman,théâtre,jude law,keira knightley,littératureSorti sur nos écrans il y a environ deux ans, Anna Karénine, est une adaptation cinématographique du célèbre livre de l'ami Russe Tolstoï!

Emporté par la bellissima Keira Knightley et le ninja Jude Law (Ouai je trouve que ce type sait vraiment rendre son apparence discrète tout en jouant très bien : dur à concilier pourtant parfois!).

Je vous préviens tout de suite, je n'ai pas lu l'oeuvre écrite originale et ne compte pas le faire tout de suite (Ne te retourne point vieux léon - Snack Bar chez Léoooooooooooooon).

On passe au bref résumé?

1874, froide Russie (Ou chaude selon la saison et la région), à l'ancienne. Anna Karénine, beauté blanche et fatale, profite de la vie comme aucune puisqu'elle atteint bien jeune une position sociale qui en ferait rougir plus d'une, même si elle a été marié bien young (Tu te répète fils - d'où le fait que j'anglicise mon mot) à un fonctionnaire plutôt bien placé du gouvernement d'antan, avec un fils qui l'aime et tout et tout, admiré et (Bon tu l'as finis ta phrase ou bien) reconnu par ses pairs. 

On peut le dire, socialement elle se met à l'aise la demoiselle. Et pourtant... parce qu'il faut un pourtant, cete petite vie toute bien, quoique conventionnelle, va être bouleversée!

Invité par son frère, un gros dragueur incorrigible, qui a mis une pléthore de cornes sur la tête de sa femelle, la naïve et douce Dolly,  afin de sauver son mariage, elle rencontre lors de son voyage le beau et sulfureux Vronsky ( J'ai entendu Bronsky tout le film), officier de la cavalerie. Forcément, quand c'est pas une femme qui vient trouble le monde, c'est un homme!

C'est donc là que sa vie va basculer et tout le film va raconter ce basculement, redressement et rebasculement et reredressement!

Tout d'abord, est-ce que j'ai kiffé? Plutôt oui, je ne me suis pas endormi en tout cas, et j'ai surtout aimé l'ambiance et la scénographie du film. Le décor, très théâtral, m'a énormément plu, et la construction du film elle-même est basé partiellement, et assumé, d'une pièce de théâtre! C'est un point très fort du film, si ce n'est le plus fort!

L'évolution des personnage aussi m'a plu: le côté psychologique est bien mis en avant et on regrette parfois que ceux-ci ne s'expriment pas d'avantage.

Tolstoï critiquait probablement ( Non en fait c'est sûr) la bourgeoisie et les conventions de son époque et ce que le film se devait de mettre le mieux en avant : et il y arrive selon moi!

Ses défauts? Le rythme peut être et une partie de la narration : mais malgré ces défauts le film reste tout de même sympa!

Si vous avez lu le roman ou qu'au contraire vous avez la flemme de le faire, je vous conseille vivement le film!

Enjoy! 

10/09/2014

Remèdes à l'amour d'Ovide - P2

ovide, remèdes à l'amour, amour, art d'aimer, poésie, philosophie, art et culture, écriture créative, présentation, deuxième partie, conseils, oublier, amitié, solitude, peine, lettre, ensemble, être aiméQuels sont donc les conseils que le cher Ovide nous donnes? Le but de tout cela, je vous le rappelle, est d'oublier l'être aimé. Les voilà listés, probablement de façon non-exhaustive:

-Il faut connaitre la nature de l'objet aimé.

-Il faut fuir l'oisiveté car elle engendre l'amour

- Il faut être occupé et de leurrer soi-même s'il le faut.

- Partir/fuir loin peut être bénéfique.

- Ne pas faire confiance aux divers philtres et autres sortilèges.

- Se rappeler les actes mauvais / défauts de l'être aimé et se remémorer les peines que celui-ci nous à fait subir.

- Trouver une autre femme / amante, de préférence plusieurs en même temps même.

- Ne pas montrer sa tristesse à ce sujet là.

- Ne pas rester seul, il faut être entouré d'amis.

- Eviter l'être aimé et ne pas demander comment elle/il va.

- Ne pas relire les anciennes lettres d'amour.

- Eviter le théâtre.

- Tous ces remèdes sont efficaces ensemble et non pas de manière isolée.

 

Alors qu'en pensez-vous chers lecteurs? Les conseils ovidiens sont ils pertinents pour nos contemporains?

 

Source image: http://www.flickriver.com/photos/tags/milleetunenuits/int...

09/09/2014

Jorge Luis Borges - hommage à Genève

jorge luis borges, genève, vieille-ville, hommage, poésie,photo, igor rodrigues ramos.JPG

De toutes les villes du monde,

De toutes les patries intimes

Qu'un homme cherche à mériter

Au cours de ses voyages,

Genève me semble

La plus propice

Au bonheur.

 

Jorge Luis Borges

Vieille-Ville de Genève

 

Source image: By Me