30/10/2016

Bonheur

Mon bonheur dépend de toi seule;

Que la torture se joigne à mon corps

Que la maladie me salut

Que la tristesse m'ensevelisse 

Que le désespoir m'épouse...

Qu'importe, mon amour,

Le sort et la fortune ne sont rien

Tant que tu me tiens par la main.

13:19 Écrit par Igor Rodrigues Ramos dans Ecriture créative:Poèmes et autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.