03/10/2014

5 jours en mars

051_lb_5_jours_en_mars_03_2013_web, japon, shibuya, amour, sexe, misuki, suzuki, theatre, grutli, pièce, contemporain.jpgeuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh

euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh

Non vraiment.

euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh

Que dire?

Que dire lorsque l'on n'a rien compris ( ou presque) ?

Si la pièce avait été en japonais ça aurait été pareil.

Non sérieux.

euuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuh (Promis c'est le dernier... ou pas)

Bon.

Essentiellement la pièce parle essentiellement de deux jeunes personnes qui se rencontrent à un concert d'un groupe canadien (Des québécois peut-être who knows) apparemment bien ripou ( Pourtant la musique de celui-ci était la meilleure de la pièce... oui mes oreilles ont soufferts mon dieu... et oui il y a beaucoup de ons durant la représentation). Après le concert, ils finissent dans un love l'hôtel typique japonais et passent 5 jours enfermés.

Qu'est-ce qu'ils y foutent? Ils baisent. Et accessoirement discutent, sortent une fois pour acheter trois douzaines de potes-ca! Ah oui, il oublis de manger et sortent une fois aussi pour assouvir leur faim de bête! Quand même!

Et

Et

Et

C'est plus ou moins ce que j'ai capté et sans pouvoir vous expliquer le pourquoi du comment.

Et il y a d'autres personnages tous le long de la pièce.

Le thème principal?

Beuh.

Selon moi, la solitude. Ou alors le fait que la vie c'est du caca.

Bref.

Allez-y si vous avez le courage de rester assis plus de 2h sans capter ce qu'il se passe ( C'est peut-être moi qui suis con et inculte en même temps mais dans ce cas mes deux potes le sont aussi) vraiment devant vous.

Source image: http://www.grutli.ch/spectacles/view/61

Les commentaires sont fermés.