07/09/2014

Hercules

hercule, le film, héros, grèce, dwayne johnson, the rock, lhydre, tidée, sanglier, lion de némée, article, critique, baston, cinéma.jpgVoulez-vous de la pure baston qui vous défonce les yeux façon 3d dans la gueule?Ouaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! C'est ce que que je cherchais en allant matter ce film taillé aux normes hollywoodiennes afin de satisfaire les gros beaufs que nous sommes. Ma plus que belle et moi-même avons longuement hésité entre celui-ci et "Nos étoiles contraires", des films probablement diamétralement opposés, ou tout du moins très différents. Voulant voir des coups partant de partout, on a logiquement choisis Hercules.

Le film consiste, en gros bande de gros, en une réponse possible de recontextualisation réelle du grand mythe herculéen : pendant tous le film nous ne sommes jamais bien sûr si nous sommes dans un monde purement mythologique ou un monde réel, possible et pragmatique. Le narrateur, jusqu'à la dernière seconde du film, nous met dans le doute, doutant lui-même de tout cela.

Que reprocher au film? Pleins de choses probablement mais en même temps on voulait voir de la baston, ni plus ni moins. Intellectuellement et émotionnellement parlant le film est un Joe le clodo, bien pauvre, mais pour le coup on s'en bat les hanches!

Il y a quand même deux-trois détails qui ne m'ont clairement pas plus. J'ai clairement aimé que l'on montre la facette la plus humaine possible de ce héros mais certains concepts n'avaient pas leur place dans le film! Les concepts d'enfer et paradis notamment sont très mal utilisés! En effet, ces deux concepts sont utilisés dans leur sens chrétiens alors que la chrétienté n'est pas sensé même être née encore! Le concept de paradis n’existait tout simplement pas et celui d'enfer n'avait pas du tout la même définition et référant que le terme chrétien! A un moment dans le film, on fait la différence nette entre l'enfer et les champs Élysée, alors que les champs Élysée se trouvent en enfer même selon la mythologie grecque! Et l'enfer grec n'a rien à voir avec l'enfer chrétien!

Un autre détail m'a perturbé : les têtes de l'hydre de Lernes ne repoussaient pas dans le film alors que c'est la caractéristique principale de celui-ci!

Bref, le film ne vole pas bien haut, il y a quelques fautes temporelles, conceptuelles et déscriptives, mais encore une fois, on ne va pas voir Hercules pour apprendre la mythologie grecque avec exactitude ou pour réfléchir profondément au sens de la vie, mais pour une seule et bonne chose: baaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaastoooooooooooooooooooooooooooooooon!

 

Source image: http://www.purepeople.com/article/hercule-la-bande-annonc...

Les commentaires sont fermés.