08/06/2014

La mort de Socrate - David, Peyron et Watteau

 

Voilà un thème qui me tient tout particulièrement à cœur : la mort de Socrate! Je vous laisse découvrir ici-même trois variations proposées par des peintres de grandes qualités: David, Peyron et Watteau.

C'est ce genre d'histoire qui nous donnent envie de mourir pour les idées! Il faut de plus noter qu'au moment où Socrate est condamné et tué, la gloire s'obtenait généralement en mourant au combat physique!

mort socrate.jpg

Jacques-Louis David, La mort de Socrate, 1787, huile sur toile, 130x196 cm, Metropolitan Museum of Art, New York, U.S.A

la mort de socrate, peyron, kunst.jpg

Peyron, La mort de Socrate, 1787, huile sur toile, 98cmX133cm, Statens Museum for Kunst, Copenhague, Danemark.

socrate mort watteau.jpg

Francois-Louis-Joseph Watteau, la mort de Socrate, 1780, huile sur toile, 1 33 × 174 cm, palais des Beaux-Arts, Lille, France.


Hommage à ce grand philosophe:

 

« Qu’est-ce, en effet, que craindre la mort, citoyens, sinon se pré­tendre en pos­ses­sion d’un savoir que l’on n’a point ? En défi­ni­tive, cela revient à pré­tendre savoir ce que l’on ne sait point. Car per­sonne ne sait ce qu’est la mort, ni même si elle ne se trouve pas être pour l’homme le plus grand des biens, et pour­tant les gens la craignent comme s’ils savaient par­fai­te­ment qu’il s’agit du plus grand des malheurs. » 

Socrate

Je me per­mets de faire ici l’éloge
D’un homme depuis long­temps dis­paru.
Il dis­cou­rut beau­coup le temps qu’il appa­rut
Jusqu’au jour où la ciguë serra sa gorge.

Il fut pour ses pro­pos condamné à mort.
On l’accusa de cor­rompre la jeu­nesse
Et de rompre avec les Dieux et Déesses
Tant véné­rés pour leurs pou­voirs et leur corps.

Cer­tains eurent encore la chance de par­ler avec lui.
Tous rap­por­tèrent un fait fort rare à voir :
Il resta le même de jour ou de nuit,
Car face à la mort il n’eut peur de son sort.

Cet homme com­prit bien avant de mou­rir
Que la mort est inhé­rente à la vie.
Ainsi, il accepta sa des­ti­née ici
Et honora ses pen­sées plu­tôt que de les fuir.

Vous autres qui pen­sez à vivre long­temps,
Appre­nez de celui qui vécut bien son temps ;
Car mes chers on ne choi­sit pas le temps qu’on vit,
Mais on peut essayer de bien vivre sa vie.


Commentaires

SOCRATE ET LA VERITE laquelle inspirait aussi jésus de Nazareth.

Un mot les relie tous deux, le mot COUPE.

Le second demandera qu'elle lui soit épargnée

Sans être exaucé



Durs, imprévisibles... sont les dieux

Écrit par : Myriam Belakovsky | 09/06/2014

Merci pour votre commentaire Myriam!

Écrit par : Igor | 10/06/2014

Les commentaires sont fermés.