03/03/2014

Hier matin

 

Hier matin, j’ai croisé une jeune fleurette ;

1m60, les pétales bouclés, mignonnette,

Avec un sourire effleurant le paradis !

Un fleuriste en propose-t-il des si fleuris ?

 

Je lui offre ces quatrains naïfs et sincères

Comme l’on offre une rose à une amie,

Et j’espère qu’à la lecture de ces quelques vers

La jeune fleurette aura au moins sourit !

11:06 Écrit par Igor Rodrigues Ramos dans Ecriture créative:Poèmes et autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.