26/02/2014

Mono-vers

 

 

Un vers esseulé se souvient rarement de ceux qui l’entouraient.

 

 

 

11:50 Écrit par Igor Rodrigues Ramos dans Ecriture créative:Poèmes et autres | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.