31/12/2013

La folie de Weiss

 

igor, ramos, rodrigues, igor rodrigues ramos, genève, geneva, la folie de weiss, edition pierre philippe, jeremy tierque, 2013, roman, art, art genevois, écriture créative, critiques, analyse littéraire, livre, l'art à Genève, GEQu’est-ce que la folie ? Comment pouvons-nous identifier la démence ? Comment savoir que l’autre délire ? La folie de Weiss, conduit par la plume jeune et genevoise de Jeremy Tierque, nous raconte le voyage initiatique de Gabriel. A l’époque, l’auteur n’avait que 19 ans et ce n’est que récemment, du haut de ses 27 ans et de son métier d’enseignant que, pour notre plus grand plaisir,  Jeremy fait éditer son livre aux Editions Pierre-Philippe.

Le héros du roman, de son nom complet Gabriel Weiss, va quitter avec courage son rassurant cocon familial en quête de plus compréhension envers l’infâme absurdité des inégalités sociales. A n’en pas douter, c’est un très long périple en perspective, qui nous mènera jusqu’aux confins du monde prospère : l’hors-monde. En chemin, comme dans tout récit initiatique, le voyageur fait de nombreuses rencontres, dont certaines se révèleront être un véritable tournant dans sa vie.

L’écrivain nous emmène si loin dans l’espace-temps et en même temps si proche de nous : en voulant comprendre le monde qui l’entoure, notre frêle Gabriel finit par se découvrir lui-même, se rapprocher de ce qu’il est, s’interroger et comprendre son moi profond. En suivant ainsi notre jeune explorateur, le lecteur est poussé à se questionner personnellement et à mettre en lumière sa propre place dans le monde.

L’action se déroule en alternance entre l’asile mon repos  que Gabriel rejoint de son plein gré, où il invite Emile, un journaliste, pour que ce dernier écrive un article à son sujet, et sa quête initiatique se passant quelques années auparavant. Le récit se situe à mi-chemin entre la fiction et la réalité. L’écriture reste relativement simple et classique dans sa narration mais sans perdre en efficacité. On se laisse si facilement entrainer par le fleuve de cette histoire extraordinaire, alors n’hésitez plus, rejoignez Gabriel et côtoyez votre folie intérieure à travers lui.

 

Par Igor Rodrigues Ramos

Co-fondateur de l’Association Plumes Genevoises

Les commentaires sont fermés.