20/09/2013

Le cercueil

 

Les murs murmurent que les cercueils

Servent à accueillir les corps sans douleurs.

Ces corps

Qui furent des fleurs frêles que l’on cueille,

Puis des fleurs fanées que l’on pleure.

 

Est-ce vraiment cela un cercueil ?

Quatre planches, quelques clous,

Deux-trois pierres encore debout,

Un accueil où l’on se recueille ?

 

Peut-être.

Peut-être pas.

Qui sait ?

 

Et cette chose qui bat en moi, cette sueur, cette saveur

Qui me fait tantôt aimer, tantôt hair, n’est-ce pas cela le cœur ?

 

Car c’est là que sont enterré mes morts, et non pas dans vos cercueil

00:02 Écrit par Igor Rodrigues Ramos dans Ecriture créative:Poèmes et autres | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | | | |

Commentaires

le cercueil c est la mort et la mort c est la tristesse...C 'est la fin D UNE VIE
Votre poésie est de qualité mais c "est triste.....
IL Y PEU DE BLOGS MARRANTS
bien à vous
LA DAME DE HTE SAVOIE

Écrit par : dany lemaitre | 20/09/2013

Les commentaires sont fermés.